Recent Posts

logo

Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890
 

Absentéisme suite au désengagement : Est-ce le mal d’une génération ?

Absentéisme suite au désengagement : Est-ce le mal d’une génération ?

L’engagement des collaborateurs est un enjeu stratégique puisqu’il a un impact direct sur la performance. Or, les dernières études constatent un désengagement des équipes. Ce phénomène prend des proportions de plus en plus alarmantes depuis quelques années.

L’absentéisme est un indicateur clé de désengagement qui renseigne sur le climat social des entreprises. Le taux d’absence en entreprise a augmenté en 2017 avec en moyenne 17,2 jours par an, contre 16,8 en 2016, d’après le cabinet Ayming.

Agir sur l’absentéisme revient donc à booster l’engagement de ses collaborateurs.

Qu’est-ce que le désengagement ?

Le désengagement est la diminution de l’implication de l’individu vis à vis de son entreprise et de son travail. Le salarié va progressivement se sentir libéré de l’engagement moral qui donnait du sens à son travail par une entreprise dont il ne voit venir en retour que sources de mécontentement.

« Il n’est pas de punition plus terrible que le travail inutile et sans espoir. » Albert Camus.

Selon le 8e baromètre de l’absentéisme réalisé auprès de 26 000 entreprises françaises par Ayming, les collaborateurs de plus de 55 ans s’absentent le plus, 6,55%, par rapport aux employés de la génération Y qui affichent un taux d’absentéisme relativement bas, 3%.

Les motifs les plus fréquents de désengagement

Aller vers un management de concertation

Pour accroître l’implication des salariés, l’entreprise doit avoir une politique claire, sincère et transparente vis-à-vis de ses collaborateurs et pour renforcer leur implication, il faut que les managers s’approprient la stratégie de l’entreprise. Le manager est un maillon essentiel de l’engagement des équipes.

Quand les entreprises n’osent pas aller vers la concertation, elles génèrent des frustrations, des conflits interpersonnels, du stress auprès de leurs collaborateurs, ce qui aboutit à des arrêts maladie car ils saturent de conditions qui ne leur correspondent pas.

La tendance : le désengagement des collaborateurs

Selon un sondage de l’Institut Gallup publié en 2018, l’engagement des collaborateurs français continue de baisser. Seuls 6% des sondés déclarent être impliqués dans leur travail et enthousiasmés par leurs missions.

  • Absentéisme : Manager – salarié

Ayming publie, avec son baromètre, sa première étude européenne sur l’engagement des managers et leur rôle dans l’implication des salariés. Les managers sont moins absents pour des raisons liées au travail et représentent 26 % parmi les 55 % de l’ensemble des salariés qui ont déclaré une absence.

Un déséquilibre entre vie professionnelle et vie personnelle 

Un travail trop envahissant au détriment de la vie personnelle du collaborateur devient une source de frustration et de démotivation. Une mauvaise répartition du travail, une charge de travail imprévue ou encore une nouvelle organisation mal gérée, sont autant de facteurs de risque de désengagement du collaborateur.

Analysez les causes de l’absentéisme

Il est également important de bien définir les types d’absences : accidents de travail, maladies professionnelles, absences injustifiées, congés enfants malades, absences pour maladie ordinaires… En cadrant votre analyse, vous serez en mesure de mieux comprendre les mécanismes de l’absentéisme au sein de votre entreprise.

  • Faites de la santé de vos salariés une priorité

En effet, certains facteurs extérieurs à votre entreprise tels que les saisons peuvent également impacter le taux d’absentéisme. Vous avez probablement déjà observé des pics d’absentéisme au cœur de l’hiver, pendant les épidémies de grippe. Pour anticiper cette vague d’absences, vous pouvez par exemple prendre les devants en organisant une campagne de vaccination contre la grippe au sein de votre entreprise.

Les effets du désengagement

Le désengagement a des impacts négatifs sur la performance des organisations et des équipes : augmentation du turn-over, dégradation de l’ambiance et du climat de travail, risques de conflits, burn-out, diminution de la qualité des produits et services…

Une image négative de l’entreprise

Le désengagement des salariés conduit à une multiplication des retards, des erreurs, des malfaçons etc. On en déduit naturellement une baisse de l’image de l’entreprise pour la clientèle : un service amoindri et une perte de confiance.

Diminuer le taux d’absence

  • Développer la culture du feedback

Les collaborateurs, et plus particulièrement les générations Y et Z, réclament plus de feedback sur leur travail. Un manque de feedback de la part du manager, que ce soit en termes de critiques constructives ou d’appréciations positives est vécu comme une source de frustration majeure pour le collaborateur. De même qu’un manque d’écoute. Un collaborateur doit avoir des réponses aux questions qu’il pose ou aux propositions qu’il fait, au risque d’éprouver du ressentiment et de se démotiver.

  • Motivez vos collaborateurs

La bonne ambiance est un facteur clé du bien-être au travail. Pour instaurer un climat social plus serein, les collaborateurs peuvent être formés à la communication interpersonnelle et à la prévention des conflits. C’est aussi une bonne idée d’organiser régulièrement des team-buildings pour développer l’esprit d’équipe.

Une ambiance sereine et motivante, des bureaux agréables et des services pour faciliter la vie de chacun sont autant de facteurs qui contribuent à limiter l’absentéisme et à booster l’engagement au sein d’une entreprise.

 

 


R.Z

 

 

 

 

 

Admin
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.