Recent Posts

logo

Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890
 

Design Thinking : innovation, créativité et satisfaction !

Design Thinking : innovation, créativité et satisfaction !

 

L’appellation française du Design Thinking est « Esprit Design » ou bien « Pensée Design ».

Qu’est-ce qu’un Design Thinking ?

Le Design Thinking est un modèle de management moderne parfaitement adapté au traitement des problématiques complexes à l’issue incertaine et caractérisées par des prises de décision qui impliquent les hommes et engagent l’entreprise.

Cette approche développée à Stanford dans les années 80, permet de résoudre des problèmes en partant des besoins des utilisateurs et en développant des solutions pour y répondre. Ces solutions peuvent être de natures complètement différentes : produits, services, expériences, nouvelle forme de management etc.

On peut également parler de « méthodologie » d’intelligence collective qui place l’humain, ses usages et besoins au centre de la réflexion. Concrètement, l’idée est de mettre en place une équipe pluridisciplinaire et volontaire, composée de communicants, d’ingénieurs, de dirigeants, de consommateurs ou usagers par exemple, afin de solutionner une problématique (objectif) donnée par une marque ou une entreprise.

Le Design Thinking a-t-il un lien avec le design ?

Le mot « design » nous fait penser à la forme ou à l’esthétique d’un objet. Mais la signification de Design est plus profonde, elle inclue la représentation, la visualisation de quelque chose dans sa complexité, ses fonctions, son histoire, son organisation, ses émotions etc… Nous sommes dans le cadre du projet, des idées qui naissent de l’observation et de la compréhension d’éco-systèmes, pour être ensuite développées à travers des concepts applicables à des produits, des services, des processus, des organisations, des stratégies etc.

Les grands principes du Design Thinking

Manager l’innovation en design thinking requiert une observation et une analyse profonde de l’environnement et de la société et avant tout de l’humain qui doit être au centre de la démarche d’innovation.

Les principes du « Design Thinking » sont appliqués par toutes les entreprises qui souhaitent améliorer leur performance et être efficaces dans leur processus d’innovation, sans distinction de dimension ou secteur d’activité, Start-up, PME, et Multinationale. Les entreprises/marques connues ont adopté la culture et la méthodologie du DT comme outil de croissance.
Aussi, le DT est le fait de décloisonner les modes de pensée pour progresser et aboutir efficacement à l’achèvement d’un produit, d’un service. Une synthèse permanente est réalisée entre les compétences analytiques du technicien et l’intuition et le feeling des créatifs. Autre niveau de décloisonnement enseigné par le design, la synthèse de ce qui est voulu par le client, possible techniquement et rentable économiquement.

Les étapes les plus connues du design thinking

Dans les années 90, l’approche centrée sur la résolution de problème en lien avec l’intelligence collective qui s’est développée autour de cinq principales phases :

Empathise : c’est la phase d’observation et d’immersion pour comprendre les expériences et motivations du futur utilisateur. L’empathie est cruciale puisqu’elle permet de mettre de côté ses propres préconceptions du monde pour avoir un aperçu sur ce que les utilisateurs font, pensent, ressentent et disent.

Define (Définir) : il s’agit de réunir les informations rassemblées pendant l’étape d’empathie pour définir les problématiques à adresser, en cherchant à formuler un énoncé centré sur l’Homme, du type « Comment pourrait-on améliorer la qualité des articles pour nos lecteurs ? » plutôt que « Comment pourrait-on augmenter la vente de nos journaux ? »

Ideate (Imaginer) : trouver un maximum d’idées répondant à la problématique énoncée. Sur le principe de l’intelligence collective, tous les membres de l’équipe sont invités à proposer de nouvelles solutions et à chercher des alternatives au problème, bref, à transformer les contraintes en opportunités.

Prototyper : choisir la meilleure solution possible pour chacun des problèmes identifiés dans la phase précédente, puis la mettre en œuvre dans des prototypes qui, un à un, sont examinés, testés en interne, améliorés ou rejetés.

Tester : mettre en œuvre l’idée finie à travers une série de tests utilisateur. Le feedback recueilli doit permettre de réajuster le produit, voire de redéfinir les problématiques et réitérer le processus.

La place du Design dans l’entreprise

La pensée design prend le contre-pied de la pensée dite “analytique”, c’est à dire la pensée rationnelle, logique. C’est une pensée créative, pour autant rigoureuse, qui favorise l’exploration, la collaboration, l’intelligence collective et l’expérimentation.

Pour l’entreprise, le design doit devenir stratégique : il est urgent de ne plus considérer le design comme la simple couche « graphique » du produit ou du service, de ne pas cantonner le design à un métier mais de l’intégrer à tous les niveaux, et d’en faire une force servant la stratégie et le positionnement de l’entreprise.

En se mettant à l’écoute des attentes des utilisateurs, l’approche de l’innovation par le design réussit à conjuguer ce qui est désirable du point de vue client avec ce qui est économiquement viable et techniquement faisable. Les impacts de l’intégration du design sont à la fois quantitatifs – augmentation des ventes…, et qualitatifs – amélioration de la qualité de vie au travail, satisfaction client…

Inconvénients du Design Thinking

L’inconvénient principal du Design Thinking semble être son nom. En mettant en avant le mot design, on diminue l’importance de l’aspect humain de la démarche. Le terme peut être par conséquent mal interprété. En effet, il provoque beaucoup d’incertitude, un sentiment de prise de risque et de continuel changement qui peuvent déstabiliser certains collaborateurs. La peur de l’échec est l’ennemi du design thinking car c’est bien par l’échec que l’on va progresser. Le manager s’assurera que son équipe est prête à travailler selon les préceptes du design thinking.

Pour conclure

Le Design Thinking est une manière de penser en utilisant la sensibilité et les méthodes des designers. Cette démarche met ainsi l’accent sur l’empathie, la vision holistique d’une situation, réflexion et créativité, et la pensée divergente. Cette approche permet d’innover dans la conception de services ou de produits, mais aussi dans les stratégies d’entreprises, l’organisation du travail, voire même la transformation de l’individu et de la société, par un processus participatif de résolution des problèmes.

 

 


R.Z

 

 

 

 

Admin
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.