Recent Posts

logo

Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890
 

L’Offboarding : Un au revoir qui va au-delà du simple entretien de départ !

L’Offboarding : Un au revoir qui va au-delà du simple entretien de départ !

L’expérience collaborateur désigne l’ensemble des interactions et expériences vécues par un collaborateur au sein de l’entreprise. Il existe trois grandes étapes dans la vie du collaborateur : son intégration ou Onboarding, son parcours de mobilité interne et d’évolution professionnelle et enfin son départ ou Offboarding, qui est, malheureusement, encore sous-estimé.

Savoir accompagner un collaborateur, de son arrivée à son départ, constitue l’une des clés de voûte de la marque employeur parce que l’Offboarding de ceux qui partent impacte ceux qui restent.

Préserver sa marque employeur grâce à un Offboarding réussi !

Le moment du départ est crucial pour que la fin de l’aventure se passe au mieux et pour que le collaborateur puisse dire du bien de l’entreprise.  L’Offboarding permet de guider et d’accompagner le salarié positivement lorsqu’il part. Il doit faire partie intégrante de votre marque employeur.

L’ancien collaborateur reste donc le meilleur ambassadeur de l’entreprise.

Comment réussir le départ d’un collaborateur ?

Les best practices de l’Offboarding

  • Informer du départ: La première chose à faire est d’en parler ouvertement à l’ensemble des équipes. C’est un gage de confiance et de transparence auprès des collaborateurs.
  • Gérer la continuité du poste: Mettre en place une période de passation entre le salarié sortant et son successeur. Il faut assurer une transmission des savoirs entre l’ancien et la nouvelle recrue pour assurer le bon fonctionnement de l’équipe.
  • Recueillir les impressions de l’offboardé: C’est le moment d’écouter le collaborateur pour exprimer son ressenti. Échanger avec un collaborateur sur le départ est intéressant pour obtenir un feedback enrichissant sur sa perception de l’entreprise. Vous aurez une vision des points forts et des axes d’améliorations de votre entreprise.
  • Récupérer les affaires et supprimer les accès: Clôturer les comptes interne, récupérer son matériel utilisé à des fins professionnelles (ordinateur, téléphone, badge …) et enlever ses accès au système et aux logiciels pour assurer la sécurité de l’entreprise. En termes de RGPD dans un premier temps, il est essentiel de s’assurer de la déconnexion totale du collaborateur. Il ne doit plus apparaître sur les outils de l’entreprises ni dans des documents officiels importants pour assurer une sécurité optimale de l’entreprise.
  • Jouer sur l’humain, ne pas oublier de remercier : Il est aussi important que vous remerciez le collaborateur sortant pour son travail et son implication au sein de votre structure.
  • Organiser un pot de départ : Ce moment convivial permet d’échanger avec vos collaborateurs sur leurs parcours, les projets à venir… Surtout, c’est le moment de valoriser le travail accompli pour qu’il se sente reconnu et valorisé.
  • Mettre à jour l’organigramme pour éviter les confusions

Les principales raisons qui poussent les salariés à quitter leurs postes

Salaire trop bas, manque de perspectives d’évolution, proposition d’une meilleure offre ailleurs, incompatibilité avec la culture d’entreprise…, les raisons qui poussent un salarié à quitter son poste et son entreprise sont multiples.

En effet, les entreprises se livrent de plus en plus une concurrence sévère pour recruter les meilleurs profils. Une récente étude de Robert Half précise que 82% des managers sont préoccupés par le départ des salariés. Il faut dire que le taux du turnover est au plus haut : 15% en 2018, selon le cabinet Hay Group.

Départ mal géré : Quels risques pour l’entreprise ?

Un départ mal géré et mal maitrisé peut engendrer une série de départs successifs. Cette mauvaise prise en charge peut nuire à l’image de l’entreprise. Il ne faut pas oublier qu’un seul départ peut affecter l’ambiance et la motivation des salariés qui restent.

Il est primordial, alors, de garder des relations cordiales et professionnelles avec les anciens collaborateurs. Parce qu’avec les réseaux sociaux professionnels, les expériences collaborateurs circulent très rapidement et atteignent une large audience.

38% des collaborateurs insatisfaits partagent des avis négatifs sur leurs anciennes entreprises.

« Boomerang rehire », recrutement boomerang ou réembauche en boomerang :

Donner envie au salarié de revenir dans l’entreprise

Au point que certaines entreprises facilitent le retour de ceux qui sont partis, les Américains parlent dans ces cas-là de « boomerang rehire » ou réembauche en boomerang. Recruter vos anciens collaborateurs représente un gain de temps et d’argent considérable.

Un processus de départ bien déployé vous permettra de garder une bonne image autant pour les futures recrues que pour les anciens employés.

Selon Digital Recruiters, plus de 40% des salariés français se disent ouverts à l’idée de retourner travailler pour un ancien employeur.

En conclusion, l’émotion et de l’authenticité sont les mots-clés de la phase terminale de l’expérience collaborateur. Cette phase ne doit pas être négligée afin de soigner votre image de marque et booster votre notoriété !

 

 


R.Z

 

 

 

 

 

Admin
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.