Recent Posts

logo

Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890
 

Onboarding et expérience collaborateur : Comment réussir l’intégration d’une nouvelle recrue ?

Onboarding et expérience collaborateur : Comment réussir l’intégration d’une nouvelle recrue ?

 

L’onboarding, ou l’intégration des nouveaux collaborateurs est un enjeu stratégique post recrutement. Il s’agit d’une étape cruciale qui suit le processus d’embauche pour booster l’engagement des collaborateurs, faciliter son intégration, instaurer une culture d’entreprise et garantir la rétention des compétences. C’est un véritable pilier dans le renforcement de la marque employeur.

Un processus d’onboarding bien défini permet d’optimiser l’implication et la confiance de la nouvelle recrue, ce qui se traduit directement par une meilleure performance. Le succès d’une bonne expérience collaborateur commence dès le premier jour ! Etonnamment, peu d’entreprises emploient ce processus.

Comment bien préparer l’arrivée des nouveaux collaborateurs ? Découvrez les bonnes pratiques pour réussir votre onboarding !

L’intégration à l’environnement professionnel

Vous pouvez démarrer l’intégration d’une nouvelle recrue dès la promesse d’embauche, afin d’honorer votre engagement employeur.

Commencer un nouvel emploi est intimidant pour tout le monde. Un salarié bien intégré est un salarié qui dispose d’un environnement professionnel opérationnel dès son arrivée. Un tel manque dans la période d’intégration, peut générer un sentiment d’insatisfaction pour lui.

Près d’un salarié sur deux envisage de quitter son entreprise pendant la période d’essai.

Comment mieux impliquer ses collaborateurs et renforcer leur épanouissement au sein de l’entreprise ?

Assurer un lancement efficace

Les employeurs rencontrent de plus en plus de difficultés à recruter. Selon une étude du Cabinet Mercuri Urval, 40% des salariés nouvellement embauchés auraient envisagé de quitter leur entreprise pendant la période d’essai.

Pour optimiser au mieux la durée de la phase d’adaptation, il est donc essentiel de commencer par les 10 points suivants :

  • Assurez-vous que l’équipe sache la date d’arrivée du nouvel employé
  • Impliquez les bonnes personnes : les nouveaux employés, leurs supérieurs hiérarchiques et les RH jouent tous un rôle important dans la réussite de l’onboarding.
  • Préparez un journal interne, livret d’accueil : présenter l’entreprise
  • Préparez le lieu de travail : téléphone, ordinateur portable, papeterie, etc.
  • Planifiez le programme de la première journée
  • Assurez-vous que le nouvel employé a tous ses accès.
  • Affichage : informer sur la sécurité, le règlement intérieur, les événements intra entreprise, la politique et procédures de l’entreprise, etc.
  • Programmez un rendez-vous RH afin de lui transmettre les documents clés : son contrat de travail, les dossiers de mutuelle et de prévoyance, goodies de votre entreprise (Tasse, cahier, stylo, clé usb…)
  • Organisez des événements : anniversaire de l’entreprise, célébration d’un succès particulier, d’une innovation, etc.
  • Discutez des fonctions et des responsabilités et bien définir ce qu’on attend du nouvel arrivant en matière de rendement

Favoriser le coaching ou le mentoring

La mise en place d’un coach ou un mentor est une solution qui se trouve dans beaucoup d’entreprises. Un coach peut aider les onboardés à mieux connaître l’entreprise ; donner des conseils et expliquer les instructions de travail. En effet, les nouveaux membres de l’équipe interagissent plus facilement avec des mentors qu’avec leurs responsables.

Ne pas limiter l’intégration en une seule journée : Effectuer un suivi

Il est essentiel d’organiser un suivi dans le temps de votre salarié nouvellement embauché. Assimiler les procédures et la culture d’entreprise ne se fait pas en une seule journée. Or, plus un employé met du temps à prendre son poste en main, plus il coûte cher à l’entreprise. Pour que le nouveau collaborateur se sente immédiatement investi, préparez-lui une liste d’actions à réaliser au cours des premiers jours, voire des premières semaines au sein de l’entreprise.

Durant la période d’intégration du nouveau collaborateur, il est recommandé, également, de planifier des points réguliers pour connaître son évolution et sa progression au sein de l’entreprise. Il faudra aussi l’inciter à faire part de ses impressions et interrogations parce qu’il apporte un regard neuf sur l’entreprise. Ce suivi permettra de réaliser un bilan à la fin de la période d’essai pour confirmer l’embauche.

Une bonne intégration permet de réduire le turnover de 31% ! Le nouveau salarié en retirera une profonde satisfaction.

Savoir communiquer en interne : Une fidélisation accrue des employés

La communication interne est un vecteur de succès pour l’entreprise, parce qu’elle apporte une forte stabilité au sein des équipes. L’objectif majeur c’est de savoir communiquer sur les valeurs et objectifs communs et mettre en œuvre un plan stratégique en cohérence avec la politique générale de l’entreprise.

Une communication interne réussie induit un climat de confiance, un dialogue renforcé entre les différents services et départements de l’entreprise. L’impact se traduit également par une baisse de l’absentéisme et des positions conflictuelles avec le supérieur hiérarchique, ainsi, qu’un turnover réduit.

Garantir une meilleure expérience collaborateur : Une amélioration de l’image à l’extérieur

Les entreprises ont compris que l’intégration des nouvelles recrues doit s’intégrer dans une politique humaine avant tout : l’expérience collaborateur.

L’expérience collaborateur doit perdurer et s’inscrire dans une politique d’entreprise globale et pas seulement sur un timing court. La culture, les rituels, les processus, les valeurs, les moments de partage formels et informels, la relation avec le manager, la manière de diffuser l’information interne, les outils de communication, l’écoute et le feedback, la capacité à favoriser l’autonomie et l’initiative, à valoriser et reconnaître la performance, sont autant de dimensions à penser contribuant à la marque employeur de l’entreprise.

Le sentiment d’appartenance a un effet extrêmement positif sur l’intégration du salarié. Un candidat bien intégré sera donc plus performant, et surtout plus engagé, et en parlant de son expérience il pourra également jouer positivement sur l’image de votre entreprise et créer une expérience collaborateur impactante.

La montée des plateformes digitales et des outils de développement !

Depuis une dizaine d’années les entreprises accordent de plus en plus d’intérêt à des démarches d’innovation qui permettent aux collaborateurs de partager leur expérience, proposer des idées innovantes, ou solutionner des problématiques rencontrées dans le cadre de leur activité.

Dans ce contexte, des Digital Workplace telles que Accretio voient le jour. Elles facilitent le pilotage et le suivi de l’avancement du parcours d’intégration et permettent au collaborateur de se connecter pour avoir accès à des ressources et contacts utiles.

Une étude du cabinet Mercuri Urval a montré que 65% des entreprises n’ont pas de processus d’intégration clairement défini.

Une intégration négligée : Quel risque pour l’entreprise ?

Il faut savoir que la mauvaise intégration d’un nouveau collaborateur peut représenter un risque pour l’entreprise. Les premiers mois qui suivent une intégration sont cruciaux car c’est dans cette période que les démissions sont plus nombreuses. Cela peut mener soit à un départ précipité soit à une période d’essai écourtée, ce qui représente un échec pour l’entreprise.

La raison principale évoquée par les démissionnaires est le manque de disponibilité de l’employeur ou des managers.

Investir dans l’off-boarding

Dans un contexte de course aux talents, l’accompagnement du « offboarding » est un processus à soigner. Les entretiens de départ permettent de sonder rapidement ce qui a bien fonctionné dans l’expérience collaborateur. Un collaborateur sortant est aussi ambassadeur de l’entreprise une fois sorti. Un off-boarding professionnel peut donc alimenter votre parcours de recrutement en optimisant la qualité de votre marque employeur.

Conclusion

Une intégration réussie est donc un gage de bien-être au travail et d’une implication accrue de l’employé !

 


R.Z

 

 

 

 

 

Admin
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.